Résumés des articles 2006

Les Dossiers de Protéines à la >une<

"Globine et Poïétine sur la piste de la moelle rouge"
décembre 2006
"Globine et Poïétine sur la piste de la moelle rouge" est un conte scientifique pour enfants, écrit et illustré par Sylvie Déthiollaz et Vivienne Baillie Gerritsen.
Globine et Poïétine ont pour mission de sauver Lili. Lili est malade. Elle souffre d’anémie, autrement dit, elle manque de globules rouges. Pour aider sa moelle à en produire davantage, le docteur Bistorino lui prescrit un traitement de choc qui se résume en trois lettres : EPO, pour la protéine érythropoïétine. Globine –l’hémoglobine- et Poïétine –l’érythropoïétine- partent alors main dans la main à la recherche de la moelle de Lili. Un périple dans le corps humain, semé d’embûches et jalonné par des rencontres avec d’autres protéines, chacune au caractère bien trempé, les attend… [PDF] [english]

Références vers UniProtKB/Swiss-Prot

  • Hemoglobin subunit alpha, Homo sapiens (humain): P69905
  • Hemoglobin subunit beta, Homo sapiens (humain): P68871
  • Erythropoietin, Homo sapiens (humain): P01588
Naissance d’une banque de données
août 2006
La banque de données de protéines Swiss-Prot fête son vingtième anniversaire. L’encyclopédie informatisée des protéines, aujourd’hui mondialement reconnue, a fait ses premiers pas en juillet 1986. Son histoire est indissociable de celle du prof. Amos Bairoch, son fondateur, qui est considéré comme l’un des pionniers de la bioinformatique : plein feux sur une aventure humaine peuplée de protéines ! [PDF] [english]

 

La toxoplasmose, une histoire qui dure
mars 2006
Eloignez ces chats et un steak bien cuit s’il vous plait, c’est que mon homme risquerait de devenir jaloux ! Une attitude bien incongrue mais qui cache la crainte d’une maladie aux effets parfois mystérieux : la toxoplasmose. Il s’agit d’une infection tristement connue pour les risques qu’elle suscite au cours d’une grossesse. Nombre d’entre nous l’associons au doux compagnon de l’homme qu’est le chat. Le félin domestique occupe en effet une place centrale dans la transmission de l’infection et ce n’est pas un hasard si on la surnomme "la maladie de la litière". Le pathogène responsable n’est autre que le parasite Toxoplasma gondii qui, pour sa survie, a mis sur pied une stratégie hautement sophistiquée assortie de protéines tout aussi efficaces. [PDF] [english]

Références vers UniProtKB/Swiss-Prot

  • Apical membrane antigen 1 homolog (AMA1), Toxoplasma gondii: O15681 (en cours d'annotation)
  • Rhomboid-like protease 5 (MPP1), Toxoplasma gondii: Q6GV23


Ils nous publient