Résumés des articles 2007

Les Dossiers de Protéines à la >une<

À la lueur d'une protéine
décembre 2007
Les soirées de décembre sont les plus lumineuses de l’année. Les décorations de Noël éclairent les places et les avenues, les vitrines étincellent de doré et d’argent et les arbres scintillent de guirlandes. Aux portes de la ville, la Nature, elle, n’a point besoin d’artifices pour briller. Selon les saisons et les espèces animales ou végétales, elle éblouit par ses couleurs douces ou flamboyantes. Plus fascinant encore, elle sait produire de la lumière. A l’origine de ce qu’on appelle la luminescence des êtres vivants se trouvent des protéines. L’une d’entre elles est devenue un outil expérimental incontournable des chercheurs : la GFP pour "Green Fluorescent Protein" – la protéine fluorescente verte. [PDF] [english]

Références vers UniProtKB/Swiss-Prot

  • Green fluorescent protein, Aequorea victoria (méduse): P42212
Sauve qui peut
octobre 2007
Se faire traiter de froussard fait rarement plaisir. La peur n’est pourtant pas un aveu de faiblesse. Elle peut être au contraire salutaire face à un danger qui nous menace. Que l’on prenne ses jambes à son cou ou que l’on se fige d’effroi devant une situation inquiétante, la peur nous fait réagir au plus vite et de manière instinctive. Comment notre organisme se prépare-t-il à fuir ou à affronter le danger ? Est-il possible de ne pas ressentir la peur ? De vastes questions auxquelles répondent différents types de molécules et en particulier des protéines qui sont aux commandes de cette émotion ancestrale. [PDF] [english]

Références vers UniProtKB/Swiss-Prot

  • Gastrin-releasing peptide (GRP), Mus musculus (souris): Q8R1I2
  • Gastrin-releasing peptide (GRP), Homo sapiens (humain): P07492
  • Stathmin, Mus musculus (souris): P54227
  • Stathmin, Homo sapiens (humain): P16949
  • Acid-sensing ion channel 1 (ASIC1a), Mus musculus (souris): Q6NXK8
  • Acid-sensing ion channel 1 (ASIC1a), Homo sapiens (humain): P78348
La face autiste du monde
juin 2007
Effleurer incessamment un mur comme pour s’assurer de sa présence réconfortante. Eviter tout contact du regard comme pour se protéger de ceux qui l’entourent. Fuir les conversations comme si l’esprit ne pouvait articuler un mot. C’est l’impression que pourrait nous laisser la rencontre avec un autiste. Syndrome aux signes plus ou moins accentués, l’autisme isole les personnes qui en souffrent mais peut aussi révéler des personnalités surprenantes. Bien que les causes restent à ce jour incomprises, une certitude est acquise : les facteurs responsables sont complexes et englobent aussi bien l’environnement que des protéines du cerveau. [PDF] [english]

Références vers UniProtKB/Swiss-Prot

  • Neuroligin-3, Homo sapiens (humain): Q9NZ94
  • Neuroligin-4, Homo sapiens (humain): Q8N0W4
  • Shank3, Homo sapiens (humain): Q9BYB0
être ♂ ou ♀, telle est la question
mars 2007
On sait parfaitement à quoi ressemble un garçon ou une fille. Les différences entre le corps d’un homme et celui d’une femme ne sont un mystère pour personne. Pénis ou vagin, notre sexe est soit féminin soit masculin. Mais pourquoi sommes-nous munis de l’un ou l’autre ? Devenir homme ou femme intrigue les savants et scientifiques depuis la nuit des temps… Aujourd’hui le corps a livré une part de ses secrets. Les découvertes de ces dernières décennies révèlent que notre destin mâle ou femelle se dessine de l’âge embryonnaire jusqu’à la puberté, sous la baguette d’un cortège de molécules, dont des protéines connues depuis les années 80. [PDF] [english]

Références vers UniProtKB/Swiss-Prot

  • Anti-Muellerian hormone (AMH), Homo sapiens (humain): P03971
  • Sex-determining region Y protein (SRY), Homo sapiens (humain): Q05066
  • Steroid 5-alpha-reductase 2, Homo sapiens (humain): P31213
  • Nuclear receptor DAX-1, Homo sapiens (humain): P51843
  • R-spondin-1 (RSPO1), Homo sapiens (humain): Q2MKA7


Ils nous publient