Instantané N° 6 janvier 2005

HFE

Quel est le point commun entre Ludwig van Beethoven et le conseiller fédéral Pascal Couchepin? Passion pour la musique ? Engagement politique ? C’est dans le domaine de la santé qu’il faut chercher. Il s’agit de l’hémochromatose héréditaire. L’hémochromatose héréditaire produit une surcharge de fer dans le corps qui, à long terme, provoque un mauvais fonctionnement de nos organes vitaux, tels que le cœur, le foie et le pancréas. Cette maladie héréditaire est l’une des plus courantes chez les Européens du nord, touchant environ une personne sur trois cents.

Les symptômes de cette forme d’hémochromatose sont connus depuis des décennies, mais le vrai coupable ne fut découvert qu’en 1996: la protéine HFE. HFE pourrait être au cœur de la régulation de notre métabolisme du fer. Elle se trouve dans les membranes cellulaires où elle se lie à deux autres molécules: la transferrine (Tf) et son récepteur (TfR). La transferrine est une protéine qui assure le transport du fer dans notre corps. Lorsque Tf et TfR se lient à la protéine HFE, ils forment un complexe, qui est englouti par la cellule par un procédé appelé endocytose. Une fois à l’intérieur de la cellule, le complexe libère le fer qui peut être employé immédiatement par la cellule ou stocké pour un usage futur.

Chez les patients atteints d’hémochromatose héréditaire, on observe dans la protéine HFE une mutation qui modifie sa structure 3D. La conséquence de ce changement est que la protéine HFE n’apparaît plus à la surface des cellules, elle ne peut donc plus interagir avec Tf et TfR, ce qui perturbe profondément le métabolisme du fer. Le fer s’accumule – ou au contraire diminue – à des endroits aberrants et les organes majeurs en pâtissent.

Qu’en est-il de Beethoven? Durant de nombreuses années, ce génie musical souffrit de douleurs abdominales qu’à l’époque on pensait résulter d’une cirrhose due à une consommation abusive d’alcool. Aujourd’hui, le diagnostique est plus nuancé. En effet, la mauvaise santé du musicien était probablement due à l’effet combiné de l’alcool et de l’hémochromatose héréditaire. Nous ne le saurons jamais avec certitude, puisque personne n’a fait d’examen histologique ou de mesure de la concentration de fer dans son foie.

Ainsi, non seulement Beethoven et Pascal Couchepin partagent une certaine notoriété – quoique à des époques et dans des domaines différents – mais il semble qu’ils partagent aussi une maladie génétique. Toutefois, l’un des deux a la chance de pouvoir jouir d’un diagnostic précis et d’un traitement efficace.

  • HFE protein, Homo sapiens (humain): Q30201

The English version of this entry is available as a Protein Snapshot.

Veuillez utiliser le lien suivant pour référencer cet article:
<http://web.expasy.org/prolune/instantanes/006/>